LA BIBLE DE L'HUMOUR NOIR

GASTON KELMAN

– Nommez-moi trois prénoms commençant par la lettre R, demande le professeur.

– Robert, Roger, Rolland, dit un petit Blanc.

– Très bien ! Et maintenant, qui peut me donner trois prénoms commençant par la lettre W ?

– Wobert, Woger, Woland, répond un petit Noir.

 

« Peut-on rire de tout avec tout le monde ? Peut-on rire du Noir comme on rit du Belge ou de la blonde ? Le Noir peut-il rire de lui-même comme le font le Juif ou l’Arabe ? Je déclare solennellement, et avec la certitude la plus absolue, qu’à l’énoncé de blagues aussi délicieuses que celles-ci, seuls les malades en tout genre ne riront pas.

Le destin tumultueux qu’ont connu les Noirs d’Afrique dans le passé, la traite pour les uns et la colonisation pour les autres, a été traumatisant pour l’humanité. D’abord, les Blancs ont acté l’infériorité des Noirs. Puis est venu le temps du sentiment de culpabilité. Les Noirs, de leur côté, tardent à sortir de l’angoisse existentielle causée par leur propre infériorisation. En conséquence, les blagues envers ces populations sont perçues comme une injure, une stigmatisation : comme si l’on énonçait une vérité. Je pense au contraire que l’humour est une thérapie qui permet de dédramatiser les situations complexes. J’ai donc conçu l’idée de ce livre pour aider à cette dédramatisation, pour sortir de cette image pétrifiée de douleur, et donner, pour la première fois, carte blanche à l’humour noir ! »

Gaston Kelman

GASTON KELMAN

Gaston Kelman est né à Douala, au Cameroun, le 1er septembre 1953. Écrivain et journaliste, il est, entre autres, l’auteur de Je suis noir et je n’aime pas le manioc, grand succès d’édition. Il intervient régulièrement dans l’émission de radio « Les Grandes Gueules » sur RMC.

Gaston Kelman défend le droit pour chacun de choisir dans sa culture d’origine ce que l’on garde ou non. Selon ses partisans, il a ouvert une nouvelle voie dans la lutte contre le racisme, en ne prônant pas seulement la faute des Blancs ou celle des Noirs, mais des deux.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Monsieur Vendredi en Cornouaille
  • Monsieur Vendredi en Cornouaille
  • Monsieur Vendredi en Cornouaille
  • Gaston Kelman
  • ROMANS
  • « Comment aurais-je su ce matin-là, en me levant de ma natte dans notre concession clanique, qu’une espèce de savant Cosinus blanc, vêtu d’une interminable robe de femme, allait m’empêcher de grandir paisiblement dans l’ère préhistorique où ronronnait mon village du golfe de Guinée ? » Ainsi bascula le destin de Kofi, petit Africain [...]
La Bible de l'humour noir
  • La Bible de l'humour noir
  • La Bible de l'humour noir
  • Gaston Kelman
  • HUMOUR
  • – Nommez-moi trois prénoms commençant par la lettre R, demande le professeur. – Robert, Roger, Rolland, dit un petit Blanc. – Très bien ! Et maintenant, qui peut me donner trois prénoms commençant par la lettre W ? – Wobert, Woger, Woland, répond un petit Noir.   « Peut-on rire de tout avec tout le monde ? Peut-on rire du Noir comme on [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

BLAGUES CARAMBAR - Le livre culte !
  • BLAGUES CARAMBAR - Le livre culte !
  • BLAGUES CARAMBAR - Le livre culte !
  • HUMOUR
  • Ce fut peut-être LE scandale du début de l’année 2013 ! Jeudi 21 mars, la société Cadbury, le fabricant du plus célèbre des caramels longs, annonçait solennellement la fin des blagues mythiques à l’intérieur des emballages de Carambar. La réaction ne se fit pas attendre : raz-de-marée médiatique (jusqu’au journal de 20 heures !), pétitions [...]
Dans la bouche...
  • Dans la bouche...
  • Dans la bouche...
  • Julien Blanche
  • HUMOUR
  • Cette façon que nous avons, (presque) tous, de lancer des phrases à l’emporte-pièce, pour nous tirer d’embarras. Dans la bouche…   …des gens qui larguent : « C’est pas toi, c’est moi ! » ; « Tu mérites quelqu’un de mieux que moi ! » ; « Je ne me sens pas prêt à être en couple…»   ...des hommes à la maison : « C’est quoi le triangle sur [...]
Les lettres de Bigard
  • Les lettres de Bigard
  • Les lettres de Bigard
  • Jean-Marie Bigard
  • HUMOUR
  • Ma chère Quatrième de couverture,   Ton nom, « Quatrième de couverture », suggère que tu as loupé le podium… L’horreur ! Quatrième ! La plus mauvaise place !… Pas du tout ! Moi je te décerne joyeusement la médaille d’argent. Tu es à coup sûr la deuxième page la plus lue de ce livre, et ta mission est d’appâter le client. Alors vas-y, [...]
Le livre de chevet du mari idéal
Les filles pensent que… la vie de couple n’est pas un conte de fées