CARNETS INTIMES

GALA DALI

« J’aime Gala plus que ma mère, plus que mon père, plus que Picasso et même plus que l’argent. » Ainsi s’exprimait Salvador Dalí lorsqu’il parlait de sa muse. On connaît pourtant peu de choses sur cette femme mystérieuse qui entra sur la scène culturelle parisienne des années 1920 au milieu des artistes surréalistes tels que Paul Éluard, Louis Aragon, Max Ernst et André Breton. Peu d’écrits existaient jusqu’ici de cette personnalité séductrice et insaisissable.

L’extraordinaire découverte de ses carnets intimes cachés dans un coffre du château où Gala Dalí repose en Espagne permet de mieux cerner cette figure énigmatique. Elle y relate son enfance et son adolescence en Russie, et livre des confidences inédites sur sa passion pour Dalí. On découvre une femme tourmentée, vulnérable et passionnée. Pour la première fois, ces documents jamais publiés lèvent le voile sur cette Russe discrète : comment a-t-elle pu susciter une telle fascination chez les plus grands artistes du XXe siècle ? Jusqu’où allait vraiment la collaboration artistique de Gala et de Dalí ? Fut-elle une femme d’argent ou une amoureuse ? Autant de questions auxquelles ses carnets intimes répondent en grande partie.

GALA DALI

Elena Ivanovna Diakonova, plus connue sous le nom de Gala Dalí, est née en 1894 dans une famille d'intellectuels russes. Unie en premières noces au poète Paul Éluard, puis amante de Max Ernst, elle épouse le peintre Salvador Dalí qui fera d’elle sa muse et son modèle favori. Elle est décédée le 10 juin 1982 au château de Púbol, où ses carnets intimes furent récemment découverts.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Carnets Intimes
  • Carnets Intimes
  • Carnets Intimes
  • Gala Dali
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « J’aime Gala plus que ma mère, plus que mon père, plus que Picasso et même plus que l’argent. » Ainsi s’exprimait Salvador Dalí lorsqu’il parlait de sa muse. On connaît pourtant peu de choses sur cette femme mystérieuse qui entra sur la scène culturelle parisienne des années 1920 au milieu des artistes surréalistes tels que Paul Éluard, [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

Je défendrai la vie autant que vous prêchez la mort
  • Je défendrai la vie autant que vous prêchez la mort
  • Je défendrai la vie autant que vous prêchez la mort
  • Samia Maktouf
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « La mort, je l’aime comme vous aimez la vie. » Lorsque Samia Maktouf découvre, comme la France entière, les mots – glaçants – prononcés par Mohamed Merah avant qu’il soit abattu par le Raid, elle décide de faire du combat qu’elle mène pour le droit et la justice un combat pour la vie. Fidèle à la devise d’Albert [...]
LA NUIT N’EST JAMAIS AUSSI NOIRE QU’AVANT L’AUBE
COMME SUR DES ROULETTES: Et si mon handicap était ma plus grande force ?
Jamais aussi bien qu'à 50 ans !
  • Jamais aussi bien qu'à 50 ans !
  • Jamais aussi bien qu'à 50 ans !
  • Sophie Favier
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • À 52 ans, Sophie Favier, figure des mythiques émissions « Coucou, c’est nous ! » et « Ciel mon mardi ! », profite, après trente ans de carrière télévisuelle, d’une popularité qu’elle assume sereinement, libérée de toute pression ou de course effrénée à la réussite. Elle vient de remporter, avec le dynamisme et la bonne humeur qu’on lui [...]
Le bonheur plus fort que l'oubli - Comment bien vivre avec Alzheimer