ON M'A VOLÉ MA VIE

JAYCEE DUGARD

« À l’été 1991, j’étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J’avais des amis et une mère qui m’aimait. Jusqu’au jour où on m’a volé ma vie.       Je suis restée prisonnière pendant dix-huit ans. J’ai été un objet dont quelqu’un a usé et abusé. Pendant dix-huit ans, on m’a interdit de prononcer mon nom. Je suis devenue mère, et on m’a forcée à devenir une sœur. Pendant dix-huit ans, j’ai supporté l’insoutenable. Le 26 août 2009, j’ai retrouvé mon nom. Je m’appelle Jaycee Lee Dugard. J’ai survécu.  On m’a volé ma vie est mon histoire, écrite avec mes mots, à ma manière, de la façon dont je me la rappelle. »

Jaycee Dugard 

 

Jaycee Dugard a onze ans lorsque, en 1991, elle est enlevée par Phillip Garrido et sa femme Nancy. Phillip, sous contrôle judiciaire, vient de purger une peine de prison pour kidnapping et viol. Jaycee va rester séquestrée pendant dix-huit ans et aura deux filles de son bourreau, avant d’être libérée par la police et rendue à sa famille. Ses tortionnaires seront condamnés, respectivement, à perpétuité et à trente-six ans d’emprisonnement. Depuis, Jaycee a créé une association afin de venir en aide à toutes les victimes de viol et d’enlèvement. Son histoire et son courage ont ému le monde entier.

BabelioNote moyenne : 3.5/5.

JAYCEE DUGARD

Jaycee Dugard, 31 ans, est originaire de South Lake Tahoe en Californie. Séquestrée pendant presque vingt ans à Antioch près de San Francisco, elle a retrouvé la liberté en 2009.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
On m'a volé ma vie
  • On m'a volé ma vie
  • On m'a volé ma vie
  • Jaycee Dugard
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « À l’été 1991, j’étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J’avais des amis et une mère qui m’aimait. Jusqu’au jour où on m’a volé ma vie.       Je suis restée prisonnière pendant dix-huit ans. J’ai été un objet dont quelqu’un a usé et abusé. Pendant dix-huit ans, on m’a interdit de prononcer mon nom. Je suis [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

L' ENFANT DE LA CAVALE
  • L' ENFANT DE LA CAVALE
  • L' ENFANT DE LA CAVALE
  • Jean-Marie Drouet, Ludovic
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • On commence par voler des P4 et des bonbons, puis on quitte la cité des Géraniums pour se faire de l’argent « facile », et à dix-neuf ans, on se retrouve à Fresnes pour haute délinquance. De quoi réfléchir. Juré ! Quand il sortira, Jean-Marie fera « plombier », il a son CAP… Mais la vie est si belle, à Montmartre, [...]
LA NUIT N’EST JAMAIS AUSSI NOIRE QU’AVANT L’AUBE
COMME SUR DES ROULETTES: Et si mon handicap était ma plus grande force ?
Le bonheur plus fort que l'oubli - Comment bien vivre avec Alzheimer
Le tour du monde en 80 jours sans un centime