SUR LES CHEMINS DE PIERRES: D’AGUEMOUN AU STADE DE FRANCE

SMAÏL ZIDANE

« Les journalistes m’ont parfois demandé si, dans ma jeunesse et avant de devenir "le père de Zizou", je pratiquais un sport. Est-ce que vous aussi, vous jouiez au football, monsieur Zidane ? Non, non, désolé. J’aurais beaucoup aimé, mais à Aguemoun, le petit village kabyle où j’ai grandi, il n’y avait pas de ballon ! Avec mes copains bergers, on fabriquait une balle en enroulant des chiffons et on tapait dedans avec la même force que si elle avait été en cuir. En se tordant un orteil de temps à autre, car nous jouions pieds nus. Du sport, plus tard, alors ? Non. J’avais dix-sept ans lorsque j’ai quitté l’Algérie pour aller travailler comme manœuvre à Paris. Quand, toute la journée, vous avez porté des parpaings, pelleté du mortier sous la pluie ou le soleil brûlant, que le marteau piqueur tremble encore dans vos os et votre crâne, vous n’allez pas vous entraîner ensuite dans une salle de sport. Le soir, vous dormez. »

Dans la famille Zidane, il y a d’abord le père, Smaïl, un enfant des montagnes de Kabylie parti en France pour subvenir aux besoins de sa famille. À ses cinq enfants qu’il aime par-dessus tout, il a transmis les valeurs du respect, de l’altruisme et du travail. Il révèle pour la première fois son étonnant parcours, un récit fort et simple qui touche au cœur par son humanisme.

SMAÏL ZIDANE

Dans la famille Zidane, il y a d’abord le père, Smaïl, un enfant des montagnes de Kabylie parti en France pour subvenir aux besoins de sa famille. À ses cinq enfants qu’il aime par-dessus tout, il a transmis les valeurs du respect, de l’altruisme et du travail. Il révèle pour la première fois son étonnant parcours, un récit fort et simple qui touche au cœur par son humanisme.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Sur les chemins de pierres: D’Aguemoun au stade de France
  • Sur les chemins de pierres: D’Aguemoun au stade de France
  • Sur les chemins de pierres: D’Aguemoun au stade de France
  • Smaïl Zidane
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « Les journalistes m’ont parfois demandé si, dans ma jeunesse et avant de devenir "le père de Zizou", je pratiquais un sport. Est-ce que vous aussi, vous jouiez au football, monsieur Zidane ? Non, non, désolé. J’aurais beaucoup aimé, mais à Aguemoun, le petit village kabyle où j’ai grandi, il n’y avait pas de ballon ! Avec [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

LE COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE
  • LE COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE
  • LE COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE
  • Sébastien BOUEILH
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « Bonjour. Je suis Sébastien Boueilh. J’ai été violé de douze à seize ans. Je n’ai pu en parler que dix-huit ans plus tard. J’ai alors déposé une plainte, suivie par quatre ans de procédure et trois jours de procès à Mont-de-Marsan, pour que mon agresseur soit enfin condamné à une peine de prison et moi, reconnu comme victime. » Depuis cinq [...]
CE QUI T'EST DESTINÉ, LE COURANT NE L'EMPORTE PAS
  • CE QUI T'EST DESTINÉ, LE COURANT NE L'EMPORTE PAS
  • CE QUI T'EST DESTINÉ, LE COURANT NE L'EMPORTE PAS
  • Firmine RICHARD
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Rien ne prédisposait Firmine Richard à se faire un nom dans le milieu du cinéma. Et pourtant. Après avoir travaillé pour la RATP et le conseil régional de Guadeloupe, elle est un jour repérée par une directrice de casting, qui cherche une femme noire pour le film Romuald et Juliette, avec Daniel Auteuil. Firmine a quarante ans, elle n’a [...]
Laeticia H. Au cœur du clan Hallyday
  • Laeticia H. Au cœur du clan Hallyday
  • Laeticia H. Au cœur du clan Hallyday
  • Laurence Favalelli
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « Cette histoire est tout sauf rock'n'roll. Cette histoire, c'est un conte de fées des temps modernes. C'est aussi un morceau de ma vie. Six années dans la vie des Hallyday. Six années derrière les couvertures de papier glacé. Je ne peux pas y repenser sans la sensation étrange d'avoir participé à la mise en scène du plus [...]
UN PARCOURS STUPEFIANT
  • UN PARCOURS STUPEFIANT
  • UN PARCOURS STUPEFIANT
  • Roman Sanchez
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Mon destin était d'être un voyou, un criminel, abonné aux cellules miteuses ou pourrissant six pieds sous terre. Un travail, une famille, une vie rangée, c'était bon pour ceux qui cherchaient le bonheur. Moi, je le fuyais. Cet instinct de mort qui m'habitait était mon seul salut. Cette façon de penser, il vaut mieux l'avoir lorsque [...]
SOUS LE SOLEIL DE SAGAN
  • SOUS LE SOLEIL DE SAGAN
  • SOUS LE SOLEIL DE SAGAN
  • Ingrid Méchoulam
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " J'ai attendu très longtemps pour rendre hommage à Françoise Sagan en racontant nos quinze années de vie intense et décousue. Notre aventure a été une succession de moments rares, entrecoupés de drames sur lesquels je ne m'étendrai pas pour simplement parler de la Françoise que j'ai aimée, des heures que nous avons passées [...]