ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…

CATHERINE DENEUVE, PATRICK MODIANO

Star, elle l’était depuis son enfance, depuis qu’elle se trouvait laide, trop grande, trop maigre, avec trop de taches de rousseur.

Les étoiles, si on les regarde fixement, émettent une clarté vacillante, discontinue, et cette lumière nous arrive longtemps après leur mort. C’est une lumière qui doute d’elle-même, et ce mystérieux tremblement, cette hésitation entre l’être et le néant, nous captive. Telle était Françoise Dorléac.

À la fois timide et audacieuse. Les gestes abrupts mais une souplesse d’algue.

L’extravagance mais aussi les tourments secrets. Légère, éblouissante et le regard quelquefois triste. On n’était jamais sûr de bien connaître son visage. Tout en contrastes, en inquiétudes, de celles qui font le scintillement des étoiles.

Patrick Modiano

 

Il y a les photos riantes de Françoise Dorléac, piquante, posée, les cheveux en bataille, l’œil qui frise, et cette beauté inaltérable. Des photos de famille, serrée contre sa sœur, attentive aussi à son allure, au mouvement de son visage. Il y a le texte de Patrick Modiano, promeneur admiratif qui croise la jeune femme dans certaines rues de Paris, la perd et la retrouve encore. Il y a l’entretien avec Catherine Deneuve, parlant enfin de sa sœur avec douleur, bonheur et liberté à la cinéaste et journaliste Anne Andreu.

Françoise Dorléac est morte à 25 ans, il y a tout juste cinquante ans, à l’aube d’une carrière qui devait être forte, imposante et longue. Cet ouvrage n’a rien d’une commémoration sévère, c’est un hommage tout tendre et remarquable, sobre et serein à une actrice éclatante, fascinante et joliment aimée.

CATHERINE DENEUVE

Catherine Deneuve (entretiens avec Anne Andreu, cinéaste et journaliste).

 

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…
  • ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…
  • ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…
  • Catherine Deneuve
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Star, elle l’était depuis son enfance, depuis qu’elle se trouvait laide, trop grande, trop maigre, avec trop de taches de rousseur. Les étoiles, si on les regarde fixement, émettent une clarté vacillante, discontinue, et cette lumière nous arrive longtemps après leur mort. C’est une lumière qui doute d’elle-même, et ce [...]

PATRICK MODIANO

Patrick Modiano, prix Nobel de littérature.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…
  • ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…
  • ELLE S’APPELAIT FRANÇOISE…
  • Patrick Modiano
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Star, elle l’était depuis son enfance, depuis qu’elle se trouvait laide, trop grande, trop maigre, avec trop de taches de rousseur. Les étoiles, si on les regarde fixement, émettent une clarté vacillante, discontinue, et cette lumière nous arrive longtemps après leur mort. C’est une lumière qui doute d’elle-même, et ce [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

IL NE ME MANQUE QU'UNE CHOSE...
  • IL NE ME MANQUE QU'UNE CHOSE...
  • IL NE ME MANQUE QU'UNE CHOSE...
  • Patrick Dils
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Arrêté à 16 ans et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz, Patrick Dils a été innocenté en juin 2002 après trois procès et quinze ans d’incarcération. Comment a-t-il apprivoisé l’existence, la trentaine passée, lui qui ne connaissait rien de la vie hors [...]
LA NUIT N’EST JAMAIS AUSSI NOIRE QU’AVANT L’AUBE
LES MOTS AVALÉS
  • LES MOTS AVALÉS
  • LES MOTS AVALÉS
  • Catherine Wilkening
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « En me levant ce matin, Lou, j’ai senti que le moment était venu de te dire que j’avais moi-même été boulimique, durant quinze longues années. Quinze années d’enfer, quinze années de tristesse solitaire, quinze années de mensonge. Douze années avant de comprendre que je devais appeler à l’aide, que jamais je ne pourrais [...]
COMME SUR DES ROULETTES: Et si mon handicap était ma plus grande force ?
Salaud d'huissier
  • Salaud d'huissier
  • Salaud d'huissier
  • Patrick Sannino
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « “Salaud d’huissier” depuis trente-huit ans, j’exerce l’activité probablement la plus vilipendée par la littérature et l’opinion. Après les croque-morts et les agents immobiliers, peut-être… » Écrit par le président de la Chambre nationale des huissiers de justice afin de tordre le cou aux préjugés, ce livre [...]