CAUCHEMAR

SNEJANA DIMITROVA

Partir travailler en Lybie, comme infirmière, et se voir condamnée à mort pour propagation criminelle du virus du sida à des centaines d'enfants, au début, on n'y croit pas. Mais il ne faut paslongtemps, dans les prisons lybiennes, pour s'apercevoir que la thèse du "complot" hante les dirigeants et qu'on a peu de chances de consefver la vie. Quele vie, d'ailleurs? Neuf ans de traitements indignes, de tortres, où l'espoir s'amenuise au fil des jours dans un isolement insupportable et dans une tension qui détruit peu à peu l'équilibre psychique...Snejana Dimitrova 54 ans, nous raconte ces années d'enfe, son espoir en Dieu, "qui ne pouvait pas tolérer que des innocents restent en prison", la délivrance de sa libération mais aussi les séquekles de cette sinistre aventure. Pendant sa détentio, son mari a préféré divorcer, et ses petits-enfants la voyant à la télévision derrière les barreaux, l'ont pendant longtemps tenue pour une criminelle. Le travail de reconstruction prendra du temps, mais Snejanas'y applique. elle vit actuellement chez un de ses fils dans une banlieue pauvrede Sofia, en attendant de trouver un logement. Elle a voulu écrire ce livre-témoignage, "à chaud", afin de "tourner la page". Elle l'a intégralement rédigé à Paris, qu'elle a découvert à l'automne 2007.

SNEJANA DIMITROVA

Une des 5 infirmières bulgares accusées par la Lybie, en 1999, d'avoir volontairement inoculé le virus du sida à 400 enfants de l'hôpital de Benghazi, et aussitôt condamnées à mort.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Cauchemar
  • Cauchemar
  • Cauchemar
  • Snejana DIMITROVA
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Partir travailler en Lybie, comme infirmière, et se voir condamnée à mort pour propagation criminelle du virus du sida à des centaines d'enfants, au début, on n'y croit pas. Mais il ne faut paslongtemps, dans les prisons lybiennes, pour s'apercevoir que la thèse du "complot" hante les dirigeants et qu'on a peu de chances de consefver la vie. [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

Miss un jour, maman toujours
  • Miss un jour, maman toujours
  • Miss un jour, maman toujours
  • Sophie Thalmann
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Sophie, reine de beauté, a rencontré le prince charmant. De leur union sont nés deux magnifiques enfants : une fille (Charlie) et un garçon (Mika). Le choix de la reine ! Dans cet ouvrage, elle nous raconte son quotidien de maman. Une maman comme les autres… enfin pas tout à fait puisqu’elle pose avec des inconnus sur des photos [...]
Jamais aussi bien qu'à 50 ans !
  • Jamais aussi bien qu'à 50 ans !
  • Jamais aussi bien qu'à 50 ans !
  • Sophie Favier
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • À 52 ans, Sophie Favier, figure des mythiques émissions « Coucou, c’est nous ! » et « Ciel mon mardi ! », profite, après trente ans de carrière télévisuelle, d’une popularité qu’elle assume sereinement, libérée de toute pression ou de course effrénée à la réussite. Elle vient de remporter, avec le dynamisme et la bonne humeur qu’on lui [...]
Je veux juste qu'elles s'en sortent
  • Je veux juste qu'elles s'en sortent
  • Je veux juste qu'elles s'en sortent
  • Bernard Lemettre
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Le combat d'un homme pour briser les chaînes de la prostitution « Si la prostitution n’est pas faite pour ceux que l’on aime, alors elle n’est faite pour personne. » Ces mots pleins de bon sens mais incroyablement forts qui ont marqué les esprits lors du procès de l’affaire Carlton, c’est un vieux monsieur qui les a [...]
Le bonheur plus fort que l'oubli - Comment bien vivre avec Alzheimer
Danse avec l'espoir
  • Danse avec l'espoir
  • Danse avec l'espoir
  • Jean-Marc Généreux
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « Danse avec l’espoir… Ce titre n’est pas seulement un clin d’œil à l’émission de télévision qui m’a permis de conquérir ma “douce France”, ce pays cher au cœur de tous les Québécois : il est le symbole de ma vie. »   Sans l’espoir, Jean-Marc Généreux n’aurait pas pu épouser France Mousseau, dont il [...]