EIFFEL

NICOLAS D'ESTIENNE D'ORVES

Paris, 1886. Obsédé par " sa " tour de métal, une bagatelle d'acier de 300 mètres de hauteur qu'il s'est lancé le défi de construire en plein Champ-de-Mars, Gustave Eiffel ne quitte plus ses ateliers. Certes, l'Exposition universelle mérite bien ce pari, et la France, de croire à nouveau en sa toute-puissance. Mais est-ce l'unique raison qui pousse celui qu'on surnomme " le magicien du fer " à griffonner sans relâche des plans pour trouver la forme parfaite ? Depuis ce dîner chez le ministre du Commerce, et cette idée folle qu'il a lancée devant le Tout-Paris, l'ingénieur est comme possédé. Quelles que soient ses esquisses, c'est Adrienne, son amour perdu réapparue ce même soir, qui se dessine, la magnifique cambrure de son dos qui cascade depuis la nuque jusqu'à la taille. L'illumination le frappe : ce n'est pas une ligne droite qui doit mener du pilier au sommet, mais une courbe, incarnée, vivante. " Nous allons construire un rêve ! " Désormais la vie de Gustave ne tient plus qu'à un A majuscule, celui de sa tour qui s'élance dans le ciel de Paris, prête à le transpercer et le conquérir...

BabelioNote moyenne : 3.9/5.

NICOLAS D'ESTIENNE D'ORVES

Écrivain et journaliste né en 1974, Nicolas d'Estienne d'Orves est l'auteur d'une trentaine d'essais et de romans salués par la critique, notamment son Dictionnaire amoureux de Paris. Cette encyclopédie est son premier livre illustré. sur le thème universel, drôle et fascinant du mauvais goût.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
EIFFEL
  • EIFFEL
  • EIFFEL
  • Nicolas d'Estienne d'Orves
  • ROMANS
  • Paris, 1886. Obsédé par " sa " tour de métal, une bagatelle d'acier de 300 mètres de hauteur qu'il s'est lancé le défi de construire en plein Champ-de-Mars, Gustave Eiffel ne quitte plus ses ateliers. Certes, l'Exposition universelle mérite bien ce pari, et la France, de croire à nouveau en sa toute-puissance. Mais est-ce l'unique raison [...]
Encyclopédie du mauvais goût
  • Encyclopédie du mauvais goût
  • Encyclopédie du mauvais goût
  • Nicolas d'Estienne d'Orves
  • BEAUX LIVRES
  • Andouillette, aquariums, Benny Hill, boîtes de nuit, botox, boucheries chevalines, candy crush, canopée des Halles, magasins de souvenirs, maquillage des enfants, Francky Vincent, croisières, marbriers funéraires, chaussettes blanches, papier tue-mouches, parcs d'attractions, perches à selfie, style Pompidou, patinage artistique, [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

COMME UN SOUFFLE
  • COMME UN SOUFFLE
  • COMME UN SOUFFLE
  • FERZAN OZPETEK
  • ROMANS
  • " Crois-le ou non, à l'époque, quitter l'Italie ne fut pas du tout un renoncement pour moi. Ce fut un choix de vie, qui m'a permis de renaître. J'espère que, pour toi, rester fut tout aussi essentiel. Grâce à cette décision, j'ai de nouveau aimé, trahi, ri aux éclats, souffert aussi. Et toi ? Comment as-tu vécu pendant [...]
279 lettres pour se retrouver
  • 279 lettres pour se retrouver
  • 279 lettres pour se retrouver
  • Jaclyn Moriarty
  • ROMANS
  • Un roman original, plein de tendresse et de fantaisie, avec en toile de fond une critique aigre-douce du développement personnel. Depuis 20 ans, le frère d'Abigail a disparu et personne ne sait ce qu'il est devenu. Depuis 20 ans, les mystérieux Rufus et Isabelle envoient chaque semaine à Abigail les chapitres d'un livre de [...]
EIFFEL
  • EIFFEL
  • EIFFEL
  • Nicolas d'Estienne d'Orves
  • ROMANS
  • Paris, 1886. Obsédé par " sa " tour de métal, une bagatelle d'acier de 300 mètres de hauteur qu'il s'est lancé le défi de construire en plein Champ-de-Mars, Gustave Eiffel ne quitte plus ses ateliers. Certes, l'Exposition universelle mérite bien ce pari, et la France, de croire à nouveau en sa toute-puissance. Mais est-ce l'unique raison [...]
Comme si tout recommençait
  • Comme si tout recommençait
  • Comme si tout recommençait
  • LÉA WIAZEMSKY
  • ROMANS
  • Pour ses 40 ans, Barbara n'a qu'un souhait : que son compagnon lui " offre " cet enfant qu'elle désire plus que tout. Mais à quelques jours de son anniversaire, il la quitte pour une autre. Désespérée et convaincue de devoir faire le deuil de l'amour et de la maternité, Barbara plaque tout, direction Antibes. Malgré sa détresse, elle [...]
ADÉLIE, MON AMOUR
  • ADÉLIE, MON AMOUR
  • ADÉLIE, MON AMOUR
  • MICHEL IZARD
  • ROMANS
  • Une ligne. Une ligne plus sombre. Une ligne au-dessus de la banquise comme un trait de pinceau sur une aquarelle. Elle se précise maintenant, vaste, large, occupant tout mon champ de vision, barre l’horizon. Elle grandit. C’est une frange de teinte parme bien délimitée qui sépare la mer où nous voguons du ciel où nagent les [...]